Pourquoi Consomme-t-on Tant de Cannabis en France?

456

En France, le cannabis est la substance psychoactive la plus consommée après l’alcool, le tabac et les médicaments psychotropes et le premier stupéfiant loin devant les poppers, les champignons hallucinogènes, la cocaïne et l’ecstasy.

Nexter.org relève tous les détails de cette situation.

Est-ce légal?

Par: le Parisien

A vrai dire, la loi permet la circulation des chènevis (graines de cannabis) ainsi que leur commerce entre les États membres de la zone européenne de libre-échange (Union européenne + Norvège, Suisse et Islande).

Les particuliers peuvent utiliser les chènevis légaux (possédant un certificat de conformité) ; leur production, leur utilisation et leur culture à usage commercial ou pour toute activité professionnelle sont soumises à autorisation.

Qui consomme le plus?

Selon les études, le niveau de consommation de cannabis en France se stabilise à un niveau élevé.

En 2017, près d’un adulte de 18 ans à 64 ans sur dix (11 %) et un adulte de 18 ans à 25 ans sur quatre (26,9 %) a fumé de ce produit au moins une fois dans l’année, selon les données du «Baromètre santé 2017 sur les usages de substances psychoactives illicites en France», publié lundi 26 novembre, trois jours après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une amende forfaitaire de 200 euros pour sanctionner l’usage illicite de stupéfiants.

Si la part de la population adulte consommant au moins une fois dans l’année est globalement la même qu’en 2014, année du précédent « Baromètre », d’autres indicateurs, comme l’usage quotidien, affichent une légère hausse.

L’enquête, menée auprès d’un échantillon représentatif de plus de 20 000 personnes âgées de 18 ans à 64 ans, révèle ainsi que c’est désormais 2,2 % de la population adulte qui consomme du cannabis chaque jour, soit, selon les calculs du Monde, plus de 800 000 personnes, contre 1,7 % trois ans plus tôt.

Conséquence : les chiffres 2017 « s’avèrent être les plus élevés depuis vingt-cinq ans », soulignent dans un communiqué Santé Publique France (SPF) et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), les deux organismes chargés de cette étude. Pour comparaison, en 1992, seuls 4,4 % des Français adultes déclarent consommer du cannabis au moins une fois dans l’année.

Dangers de consommation

Par: Erin Blakemore

• baisse de la concentration et de la mémoire;
• modification de la perception du temps et de l’espace. Ces effets peuvent causer beaucoup d’anxiété;
• gonflement des vaisseaux sanguins (par exemple, yeux rouges);
• assèchement de la bouche et de la gorge;
• somnolence;
• augmentation du rythme cardiaque;
• mauvaise coordination des mouvements et manque d’équilibre.

De même, il est à noter, que les personnes qui ont consommé du cannabis, dans le passé, auraient 41% plus de risques de psychose que ceux qui n’ont jamais fait usage de cette drogue. Le risque augmenterait avec l’intensité de la consommation, les plus gros consommateurs ayant deux fois plus de risque d’un trouble psychotique.

Prévention

Dans un premier temps, la prévention passe par les établissements publics (collèges, lycées, universités). Ces préventions se font sous forme d’intervention soit de personnes dépositaires de l’autorité publique ou d’enseignants ayant suivi un stage de formation à ce sujet ou bien de personnes travaillant dans ce milieu (médecins, psychologues, infirmières…).

Par: macleans.ca

À la différence des préventions Anti-Tabac, la prévention sur le cannabis n’est pas aussi répandue. Cela s’explique en partie par le fait que le cannabis, bien que majoritairement accepté dans la population, reste une drogue prohibée. La prévention se fait notamment par le biais de dépliants papier ou de livrets explicatifs dans certains établissements (collèges, lycées, universités).

Soyez prudents et raisonnables!


Vous pouvez aimer aussi

No tags for this post.

plus de nouvelles de Nexter